Tutoriels ITOM

L’Industria TOrinese Meccanica débute ses activités de fabrication de petites motos à Turin en 1944, surfant comme beaucoup de fabricants italiens sur leur savoir faire issu de l’industrie de l’armement au sortir de la guerre. L’usine déménagera fin des années 50 pour s’installer à Saint-Ambroise de Turin sous un nouveau nom (IMSA, Industria Meccanica Sant’Ambrogio) et produira lors des motocyclettes. L’activité disparaîtra en 1975.

Pour atteindre la marché français, ITOM fait appel à la sous-traitance locale avec à la société Ets Louis Serouge basée à Levallois (92). Cette usine fabrique des outillages, des machines outils, des pièces aéronautiques et de pompes électriques depuis 1938… mais surtout des moteurs Mosquito pour le compte des Établissements Chapuis Frères de Neuilly depuis 1949, et sous sa propre marque SER depuis 1953.

Les premiers bloc ITOM estampillés SER et vendus sous licence sortent des chaînes en 1955.

Éclaté du bloc ITOM SER-48

De nombreuses marques françaises vont utiliser le bloc ITOM SER-48, en le déclinant sur des cadres maison:

  • Arrow,
  • Gitane,
  • Guiller,
  • Le Sauvage,
  • Louison Bobet,
  • Mercier,
  • Ninon,

 

  • Onoto,
  • Stella,
  • Semper,
  • Talbot,
  • Velor,
Bloc ITOM SER-48cc
Le Sauvage

Avec l’aimable autorisation de Marc Rivals