Des courses de Solex: quelle drôle d’idée!

C’est clair, on n’arrive pas sur les circuits de courses de Solex par hasard!

A ma décharge, je traine depuis de nombreuses années un lourd passif de collectionneur de cyclomoteurs à moteur à Galet de tous poils. Dans cette diversité de constructeurs on retrouve bien évidemment la maison VéloSoleX et sa célèbre « bicyclette qui roule toute seule ». J’étais dès lors en terrain connu.

Pour preuve de cette passion dévorante, je suis le fondateur de feu l’association VSX25-Les Doubs du SoleX devenue depuis 2010 Les Râpeurs de Pneus. Outre le fait de rassembler les dingues du Galet de tous horizons, ces associations ont également permis la création du forum Cyclogalet (orienté tout public et désormais animé par d’autres), de la Documathèque CycloGalet (qui regroupe plus de 1600 documents d’époques sur le Galet en libre téléchargement) et plus récemment du forum Râp’N Pneus qui mutualise les ressources et moyens de plusieurs petites associations vouées aux cyclomoteurs à Galet. Je vous épargne les quelques cinq autres sites dédiés à d’autres Galets que le Solex et dont l’objectif commum est d’aider les passionnés à restaurer leurs marchines.

De là à en venir aux courses me direz-vous?

Il a suffit d’une rencontre avec l’ami Philou du Team Spirit Of Solex lors de la randonnée des Gros Mollets 2006, suivie de quelques discussions, pour aboutir à la naissance du projet Bernique Racing.

L’objectif affiché en 2007 était d’aligner notre machine sur la ligne de départ des 24H Solex de Nouziers de 2012 !

Pourquoi autant de délai me direz-vous? Tout simplement parce que le coeur de l’équipe Bernique Racing est la cellule familiale de votre scribe, et que le premier pilote affichait tout juste neuf ans à l’époque de ces élucubrations là où il en fallait quatorze pour prétendre participer à l’épreuve sus-citée!

Voilà en quelques mots résumée la génèse de ce projet un peu dingue 😉

Vous dire que les cinq années qui suivirent furent totalement dédiées à l’élaboration de la bête de course et de l’organisation de l’équipe serait un immense mensonge… mais je dois avouer que ce projet m’a toutefois accompagné durant cette période avec des intensités plus ou moins fortes, me permettant de glâner les informations nécessaires et le matériel adéquat au fil des opportunités. Le plus bel exemple en est  Le Troll, pierre angulaire du stand du Bernique Racing dans les paddocks (à découvrir dans La Face Cachée des Courses 😉 )

Le Troll (à gauche ;-) )