Ruptomètre: changer les piles

Depuis plusieurs années déjà le Ruptomètre séduit nombre de Solexophiles et autres amateurs de cyclomoteurs en tous genres. La faute à sa simplicité d’usage, sa précision, son efficacité, au bouche à oreille dans les ateliers et son universalité quelque de soit l’allumage à rupteur et volant magnétique pour lequel on l’emploi. Et c’est tant mieux!

Revers de la médaille, après des années de bons et loyaux services les piles incluses dans l’appareil lors de l’achat peuvent venir à manquer de peps! Il en résulte un appareil qui affiche des leds atones et un buzzer asthmatique!

Pas de panique, rien n’est défectueux, c’est tout simplement l’heure de changer les piles 😉

Comme je reçois des demandes d’utilisateurs sur le sujet, voici en images un tuto très simple pour que vous puissiez redonner l’énergie nécessaire à votre Ruptomètre qui durera encore de nombreuses années.

Munissez-vous d’un bon tournevis cruciforme PH1 (de préférence une marque réputée, et ce pour éviter de dégrader l’empreinte de la vis… c’est plus cher, mais dans le temps vous vous y retrouverez!), et retournez l’appareil pour ôter les quatre vis qui s’y trouvent:

Le Ruptomèttre peut alors être séparé en deux parties, reliées par les fils du bloc de batteries (ne pas tirer comme un bourrin svp).

Remplacez les 3 piles en faisant bien attention à la POLARITE (en cas d’inversion, les piles vont morfler voire le circuit peut griller… évitez de faire la manip après l’apéro, et le + sur le + non de non !).

Format des piles: AAA (encore nommé LR03 ou HR03)

En pile jetables, privilégiez la technologie alcaline en vente partout et bien adaptées à notre usage (bien que les types saline ou encore Lithium conviennent aussi). Vous pouvez aussi utiliser des piles rechargeables (technologie NiMh par exemple, il faut juste que le voltage soit impérativement de 1,6v maxi… Li-Ion en 3,7v ne convient pas!!!).

Je conseille aussi de bien mettre trois piles de même marque et d’usures égales… à défaut, il va s’opérer des ré-équilibrages entre les piles au détriment de la longévité.

________________

C’est fini! Refermez le boîtier sans coincer les deux câbles rouge et noir, en serrant modérément les vis (elles sont auto-forantes dans un boîtier en plastique, donc mollo les gros doigt!)…

…et c’est reparti pour des années 😉